Shiatsu thérapeutique à Bruxelles et Louvain-La-Neuve

Vous souhaitez renouer avec la paix du corps et de l’esprit ?
Prendre soin de vous ?
Evacuer le stress ?
Trouver une solution pour un symptôme ?
Transformer les modes relationnels toxiques et les schémas répétitifs ?
Faire évoluer votre mode de vie?

Je vous propose un shiatsu de qualité, ouvert et bienveillant, qui prend en compte chaque personne dans sa globalité: physique, émotionnelle, mentale et contextuelle.

C’est au Japon, où j’ai passé 12 années jusqu’en 2010 en tant qu’artiste visuel et sonore,  que j’ai découvert la puissance du shiatsu dans le dojo du moine zen Abé, situé dans le quartier d’Azabu-juban à Tokyo.

Je suis formé en shiatsu thérapeutique par les écoles O-Ki et Kajudo, intégrant les techniques cranio-sacré, le shiatsu des émotions, le shiatsu fluidique, les méridiens classiques et Masunaga, la réflexologie plantaire. J’ai également suivi des formations spécifiques pour les lombalgies et les cervicalgies avec le professeur et praticien Shigeru Onoda basé à Madrid – shiatsu de type Namikoshi.

shiatsuYoungMonk

Le shiatsu permet de comprendre l’origine de nombreux symptômes, qu’ils soient d’ordre énergétique, physiologique, émotionnel ou généalogique. (cf: Michel Odoul « Dis-moi où tu as mal : Je te dirai pourquoi » Ed. Albin Michel).

Et surtout, le shiatsu va permettre, dès la première séance, de renouer avec ses propres forces d’auto-guérison. En effet, nos modes de vie sédentarisés, les moyens de transport, les heures passées devant des écrans, les obligations ou objectifs professionnels, nous conduisent à une perte de sensibilité, au délaissement de notre monde intérieur et à sa fragilisation.

J’entrevoie le shiatsu comme un contact authentique, permettant d’unifier le corps et l’esprit, de dépasser les « complications » induites par nos modes de vies, notre éducation, notre rôle socio-culturel choisi ou non, notre rapport au passé et aux blessures de l’enfance Il s’agira, bien souvent, de palier le manque d’attention à nous-mêmes.

En mai 1997, l’Union européenne a désigné le shiatsu comme l’une des 8 méthodes de médecine complémentaire reconnues dans ses 15 États membres – résolution A4-0075/97. Tandis qu’au Japon, c’est en 1955 que le ministère japonais de la Santé a reconnu officiellement le shiatsu comme médecine à part entière.

Cependant, on ne peut considérer le Shiatsu comme une médecine au sens propre du mot Occidental mais plutôt comme l’étude de la santé ayant pour objectif d’entretenir le corps et l’esprit dans une forme optimale, de façon à ce que les symptômes ne réapparaissent pas.

La vie n’est pas un mystère, mais un art
que nous n’avons pas entièrement maîtrisé
– Maître Kawada in shiatsu essentiel –